La poésie en chansons

A l'occasion printemps des poètes qui s'achèvera le 19 mars, focus sur la poésie mise en musique. Plusieurs grands interprètes ont relevé le défi, pour notre plus grand plaisir. Ina.fr vous propose un florilège de poèmes chantés par des artistes de talent.

1986

Léo Ferré chante La beauté de Charles Baudelaire

Le poète Verlaine écrit dans l’art poétique "De la musique avant toute chose" ; Hugo, quant à lui, aurait dit "Défense de déposer de la musique au pied de mes vers!" Pourquoi ne pourrait-on pas transformer les poèmes en chanson ? Plusieurs grands interprètes ont relevé le défi, pour notre plus grand plaisir.

La poésie représente un genre noble, lié à l’écrit : un poème se lit, se dit, s’apprend par cœur. La chanson, au contraire, est souvent vue comme un art mineur : un refrain qu’on fredonne sans y penser. Une chose, pourtant, lie chanson et poème : la musicalité, les mots et le rythme.

Plusieurs grands artistes ont tenté l’aventure d’une mise en musique de vers célèbres. Pour certains, il s’agit d’une rencontre avec un poète, c’est le cas de Jean Ferrat et sa relation privilégiée à Louis Aragon. D’autres, comme Léo Ferré, habillent le texte d’une superbe mélodie. Certains s’amusent à parodier les poètes, c’est le cas de Georges Brassens qui n’hésite pas à soumettre le texte à sa propre malice.

Enfin, une autre catégorie de chanteurs s’inspire du poème pour le réarranger à leur manière, Serge Gainsbourg est passé maître dans cet art. Reprendre un poème et le mettre en musique est peut-être une façon de redonner ses lettres de noblesse à un genre souvent méprisé : la chanson.

Une chose est sûre, la poésie n’a pas finie d’être mise en musique. Ina.fr vous propose un florilège de poèmes chantés par des artistes talentueux.

1960

Léo Ferré, La mort des amants de Charles Baudelaire, 1960

1961

Hélène Martin, La chanson noire, 1961

1961

Barbara La légende de la nonne, 1961

1962

Béatrice Arnac, Enfance, 1962

1965

Georges Brassens La prière de Francis James, 1965

1966

Juliette Gréco, Les feuilles mortes de Prévert, 1966

1968

Serge Gainsbourg, Nuit d'octobre, 1968

1968

Marc Ogeret, Tout le monde n'est pas Cézanne, 1968

1968

Catherine Sauvage, Est-ce ainsi que les hommes vivent ? 1968

1967

Hugues Aufray Verlaine, 1967

1968

Georges Brassens, La prière de Francis James, 1968

1981

Jacques Higelin et Claude Nougaro, L'Acteur de Jean Cocteau, 1981

1981

Léo Ferré, Le chat de Charles Baudelaire, 1981

Pour aller plus loin

Jacques Prévert, le chouchou des maîtres d'école (vidéo)

Jacques Prévert (article)

Paul Verlaine, lu et chanté (playlist)

René Char, poète insurgé (playlist)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Nous suivre
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.