La naissance d'Israël, de Theodor Herzl à David Ben Gourion

1971

Le 14 mai 1948, à 16 heures, David Ben Gourion proclame la naissance de l’Etat d’Israël, 8 heures avant la fin officielle du mandat britannique sur la Palestine.

Dans sa déclaration, il proclame : « Nous appelons tous les Juifs de la diaspora à se joindre à nous et à nous prêter main forte, pour faire que la rédemption d’Israël soit assumée jusqu’à la fin des siècles ».

La création d’Israël est l’aboutissement d’un long processus, commencé à la fin du XIXe siècle, et amplifié par le destin tragique des Juifs d’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, exterminés par la Shoah. L’implantation « nationale » du peuple juif en Palestine va susciter la résistance des Arabes, vivant majoritairement sur ce territoire depuis des siècles.

Theodor Herzl, le fondateur du sionisme.

C’est un Juif autrichien de la fin du XIXe siècle, qui va imaginer le premier le foyer national juif en dehors d’Europe, continent où les Juifs subissent depuis des siècles racisme et brimades (affaire Dreyfus en France, pogroms en Europe orientale...)

1966

Theodor Herzl, né à Vienne en 1860, mène en effet une réflexion sur le destin du peuple juif : « La solution du problème juif, c’est la création d’un état juif », écrit-il pour la première fois en 1896 dans un opuscule intitulé L’état juif et traduit aussitôt dans plusieurs langues.

Suite à cette réflexion, le premier congrès sioniste se réunit à Bâle en août 1897 et proclame : « le sionisme a pour but de donner au peuple juif en Palestine un foyer national garanti par le droit public ». Herzl écrit alors dans son journal : « à Bâle j’ai créé l’état juif, dans 5 peut être, dans 50 ans certainement, tout le monde le reconnaîtra ».

A cette époque, la Palestine fait partie de l’empire ottoman, en déliquescence. Y vivent une grande majorité d’Arabes, sujets de l’empire, qui coexistent pacifiquement avec une minorité juive. La communauté juive de Palestine se concentre principalement à Jérusalem.

L’idée de Theodor Herzl et du sionisme, c’est que les Juifs ne seront jamais en paix en Europe. Ils doivent donc immigrer et s’installer en Palestine.

En 1917, les Britanniques déclarent leur accord à la création future d’un « foyer juif » en Palestine. C’est la célèbre déclaration Balfour. Dans le même temps, pour combattre les Ottomans, les Britanniques promettent aux Arabes leur indépendance dans la région sitôt l’empire ottoman défait.

Les Britanniques maîtres de la Palestine pendant l'Entre-deux-guerres.

Mais ce sont bel et bien les Britanniques qui vont hériter de la Palestine, sous la forme d’un mandat, à la fin de la Première guerre mondiale. Ils vont administrer cette région en facilitant la division des communautés arabe et juive, à travers la fameuse maxime « diviser pour mieux régner ».

Devant le flot continu d’immigrants juifs en Palestine et l’achat de terres, les tensions en effet commencent à se faire jour entre les deux communautés arabe et juive.

L’essor du nazisme en Europe suscite une nouvelle vague d’immigrants d’Allemagne, d’Autriche et de Tchécoslovaquie. De plus en plus de villages et d’implantations juives sont créées en Palestine.

Après la plan de partage de l'ONU, la création d'Israël. 

La Seconde Guerre mondiale va précipiter le destin des Juifs de Palestine. Les rescapés des camps de concentration nazis immigrent alors en Palestine, la seule terre qui puisse offrir à leurs yeux un futur possible et viable.

Devant la montée des tensions en Palestine entre les deux communautés, la Grande-Bretagne programme son retrait du territoire. Un plan de partage de la Palestine entre les deux communautés est voté à l'ONU le 29 novembre 1947.

Finalement, quelques heures avant la fin de la présence britannique, David Ben Gourion, déclare la naissance de l'Etat d'Israël. Une déclaration qui va mettre le feu aux poudres dans la région, en suscitant une réponse militaire de la part des voisins arabes, entraînant la première guerre Israélo-arabe de 1948, remportée par Israël.

Ce sera la première guerre d'une longue et incessante suite de conflits entre Israël et ses voisins arabes...

Rédaction Ina le 11/05/2018 à 12:18.
Dernière mise à jour le 11/05/2018 à 14:00.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.