L'armistice de 1918

1971

1968

La fin de la guerre

11 novembre 1918. Il est 5h15 lorsque l'armistice est signé mettant un terme à une boucherie qui débute en 1914 et fait, en quatre ans, plus de huit millions de morts. L'Allemagne capitule : c'en est fini de la Première Guerre mondiale ! 
Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures. Pour parapher cette reddition, les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. 
Partout en France, en Belgique… les cloches retentissent, les sonneries de clairons jaillissent. Quelques mois plus tard, le 28 juin 1919, le traité de Versailles est signé marquant du sceau cet armistice.

11 novembre : une journée de combats

Sur le front, l'ordre du cessez-le-feu ne parvient que plus tard, et cette journée du 11 novembre est encore bien meurtrière. En Champagne, une brigade américaine perd des hommes dans un combat avec l'ennemi. 
Dans les Ardennes, un sergent s'écroule à 10h57 touché par une volée d'obus allemands. Il faut dire que si la fin de la guerre est annoncée pour la fin de matinée, personne n'ose y croire. 
Pourtant, à 11 heures précises, le clairon sonne. Les hommes sont au garde-à-vous. Ils présentent leurs armes aux Allemands tandis que la Marseillaise résonne. Enfin, dans un seul et même souffle, les soldats crient « Vive la France ». Un cri poussé par des milliers d'hommes. Mais, si l'instant est historique et porteur d'espoir, le reste de la journée est bien triste. Les soldats devant se charger de récupérer les cadavres.

11 novembre : une journée de commémoration

11 novembre 1920. La France décide de célébrer le courage des hommes non identifiés qui sont morts pour la patrie. La dépouille mortelle d'un soldat, choisi parmi plusieurs autres dans la citadelle de Verdun, est inhumée sous l'Arc de Triomphe : le soldat inconnu.
Trois ans plus tard, une flamme du souvenir vient coiffer la tombe de ce combattant de l'ombre. Depuis cette date, le 11 novembre est un jour férié en France et sa commémoration a été étendue à tous les vétérans de la guerre, aux "poilus" comme on les appelle. 

2007

En 2000, le pays recensait encore 142 combattants ayant participé au premier conflit mondial. Mais depuis, tous s'en sont allés.

Lazare Ponticelli : le dernier poilu français

Le dernier poilu, Lazare Ponticelli, s'éteint le 12 mars 2008, à 110 ans. Ses obsèques nationales sont célébrées en présence du chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, à l'église Saint-Louis des Invalides à Paris. 
En province, une minute de silence est marquée dans chaque préfecture et dans chaque commune devant son Monument aux Morts. La sonnerie du glas résonne dans les églises. 
L'écrivain et académicien français Max Gallo prononce l'éloge funèbre du disparu. Quelques années auparavant, Jacques Chirac avait proposé que le dernier des poilus français soit inhumé au côté du « Soldat inconnu ». 
Mais Lazare Ponticelli décline l'honneur. Il est donc enterré dans le caveau familial d'Ivry-sur-Seine. Le dernier poilu parti, c'est tout un pan de notre histoire qui disparaît. Heureusement, les témoignages audiovisuels demeurent.

2014

Ina.fr vous invite à revenir en images et en sons sur cette grande date de l'histoire de France (Playlist).

Mais encore...

Il y a quarante ans... La caméra explore le temps (durée: 01h07min46s)

Pour aller plus loin en audio : 

Commémoration de l'armistice, le 11 novembre 1938 (audio)

Des témoins racontent : Carrefour de l'Armistice 11 novembre 1953 (audio)

50ème anniversaire du 11 novembre 1918 : l'armistice Inter actualités de 13H00 Témoignages de Poilu recueillis par Jean Amrouche (audio, 29min46s)

Découvrez les entretiens avec Ephraïm Grenadou, un paysan de la Beauce né en 1897 et ancien combattant de la Grande Guerre. (Entretiens audio réalisés par Alain Prévost, 1967)

1967

Rédaction Ina le 06/11/2008 à 00:00.
Dernière mise à jour le 08/11/2018 à 17:05.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.