15 mai 1988 : les Soviétiques décidaient leur retrait d'Afghanistan...

1988

  

Le 15 mai 1988, les premiers soldats soviétiques quittent leur stationnement en Afghanistan, pays qu’ils occupent depuis 1979. Cette première journée de retrait est la conséquence de l’accord de Genève, signé un mois plus tôt, le 14 avril 1988, entre l’Afghanistan, le Pakistan, l’URSS et les Etats-Unis. Il met fin à la guerre qui oppose depuis 10 ans le régime communiste d’Afghanistan, soutenu militairement par l’URSS, aux différents groupements de moudjahidins afghans, soutenus par les Etats-Unis.

Dans ce reportage diffusé le 18 mai, on assiste à la cérémonie organisée par l’armée soviétique pour le début du retrait de ses troupes.

Après avoir franchi le fleuve Amou Daria qui sépare l’Afghanistan de l’Ouzbékistan, les premières troupes soviétiques à quitter l’Afghanistan sont félicitées par des gradés soviétiques. L’armée tente ainsi de sauver la face aux yeux du monde et de transformer son retrait en une victoire.

Mais la réalité géopolitique est bien différente. Malgré un soutien massif au régime communiste afghan et la présence d’environ 150 000 soldats soviétiques en Afghanistan, Moscou ne réussit pas pendant ces dix ans de guerre à remporter la partie contre la résistance islamique, soutenue par les Etats-Unis.

1989

L’accord de Genève prévoit le retrait total des troupes soviétiques jusqu’au 15 février 1989. Kaboul commencera à être évacuée à l’été 1988. Durant ces 9 mois de retrait, 523 soldats soviétiques perdent la vie lors d’attaques de convois par les moudjahidins.

Le retrait soviétique ne marque en rien la fin de la guerre en Afghanistan. Le régime communiste afghan, basé à Kaboul, résiste face aux moudjahidins plus longtemps que prévu, et ne tombe qu’en avril 1992.

Plus tragiquement, le choix américain de supporter les groupes les plus fanatiques des moudjahidins, estimant que ceux-ci seraient plus efficaces dans leur lutte contre les communistes, va contribuer à renforcer le mouvement taliban au détriment des moudjahidins modérés, comme ceux combattant sous les ordres du colonel Massoud.

En Afghanistan, terre par excellence du « great game », pour reprendre l’expression célèbre de Rudyard Kipling utilisée dans son roman Kim, les grandes puissances se livrent à des combats interposés. Après le départ soviétique, la guerre civile va donc faire rage entre les Afghans, et le pays tombera sous la coupe des Talibans en 1996.

Les attentats du 11 septembre 2001 seront le point de départ d’un nouveau conflit en Afghanistan, les Américains se retournant contre leurs anciens alliés, les Talibans, et s’embourbant à leur tour dans une terrible guerre, à l’image de leurs anciens ennemis soviétiques, à l’issue encore incertaine aujourd’hui...

Rédaction Ina le 13/04/2018 à 11:56.
Dernière mise à jour le 15/05/2018 à 08:55.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Télécharger l'application
Partager
Ajouter
Les journaux
disponibles

Vous pouvez accéder actuellement aux :

- journaux radio de 1961 à 1974 (1972 : année incomplète),
- journaux télévisés de 1970, 1971, 1973 et 1974 (années incomplètes), puis du 13 février 1976 au 31 décembre 2014.

Cependant, dans ces périodes, certains journaux peuvent manquer, en raison de problèmes techniques au moment de leur enregistrement, ou pour cause de grève.

Si vous cherchez un journal en dehors de ces périodes, patience... L’offre disponible en ligne s’enrichit au fur et à mesure de la numérisation. N’hésitez pas à revenir régulièrement consulter cette rubrique.

Avertissement : En raison d’éventuels problèmes d’enregistrement du journal télévisé à l’époque, il est possible qu’il manque 30 secondes au début de la vidéo.